morsi

Revue de presse du 27 mail

Ces derniers jours dans l’actualité égyptienne :

– Un policier a été condamné à la prison à vie pour avoir agressé sexuellement une jeune femme handicapée en août dernier alors qu’elle était détenue dans une station de police du quartier d’Imbaba au Caire, pour des raisons qui restent peu claires jusqu’à aujourd’hui. Précédemment en juin, deux policiers ont été déférés au tribunal afin d’être jugé pour le kidnapping et l’agression d’une femme dans leur voiture de patrouille au Caire. En avril, un tribunal a condamné un colonel de police à 3 ans de prison et 13 policiers à un an de prison pour la torture et la mort de deux prisonniers en 2006. Ces condamnations de policiers, bien qu’encore rares, pourraient témoigner d’une volonté du gouvernement de lutter contre l’impunité et de redorer le blason des forces de sécurité en procédant à une forme de nettoyage. La FIDH vient de publier un rapport accablant sur les violences sexuelles perpétrées par les forces de sécurité sous la présidence de Sissi, téléchargeable ici. (suite…)

Revue de presse du 17 mai

Ces derniers jours dans la presse égyptienne :

– L’ancien Président Mohammed Morsi a été condamné à mort hier par un tribunal du Caire. La sentence n’est pas encore définitive puisque le Mufti d’Égypte doit encore donner son avis sur la condamnation et que Morsi peut faire appel. Il a été condamné en compagnie de 128 autres personnes, tous étant poursuivis pour des évasions massives de prisonniers suivies de violences. (suite…)

Revue de pressse du 28 avril

Ces derniers jours dans la presse égyptienne :

– D’après des sources militaires et des services de renseignement, l’Égypte préparerait une offensive contre l’État islamique en Libye et amasserait d’importantes forces aériennes ainsi que des troupes au sol dans le désert à proximité de la frontière libyenne, en vue d’une campagne militaire visant à reprendre la Cyrénaïque, occupé par l’EI. Des forces navales serait également en train d’être rassemblées dans les ports méditerranéens de l’Égypte, indiquant la possibilité d’un lancement de l’offensive par le débarquement de soldats égyptiens sur la côte libyenne, en particulier près de Derna, capitale de la province de l’EI. A noter que le présentateur vedette Tewfik Okasha, spécialiste des grandes prédictions sur l’avenir proche de l’Égypte (prédictions au demeurant souvent réalisées, et dont la justesse a sans doute à voir avec les relations très serrées qu’entretient Okasha avec l’appareil d’État et les services de renseignement), a annoncé le 26 avril que l’Égypte s’apprêtait à entrer en guerre et qu’il s’attendait à ce que Sissi prenne la décision de rappeler les réservistes.
(suite…)

Revue de presse du 21 avril

Courte revue de presse aujourd’hui, notamment pour signaler les éléments suivants :

– Le Président déchu Mohammed Morsi a été condamné à une peine de 20 ans de prison incompressible pour incitation au meurtre de manifestants ce matin dans le cadre du procès de l’Ittihadeyya (voir cet article du Monde). Plusieurs articles dans les journaux égyptiens de ce matin (dont celui-ci en anglais sur Al-Ahram) évoquaient les propos de la défense de l’avocat selon lequel l’ancien président risquait la prison à vie ou même la peine de mort. Les charges de meurtre avec préméditation qui pesaient contre lui n’ont cependant pas été retenues d’où la condamnation à 20 ans pour incitation à la violence et au meurtre. 12 autres personnes ont aussi été condamnées à la même peine. Le journal El-Watan met en avant le fait que les martyrs des événements de l’Ittihadeyya (décembre 2012) et leur famille ont enfin obtenu la punition juste ( قصاص ) de Morsi et la réparation du mal qui leur a été fait. Les Frères musulmans ont appelé à manifester à partir d’aujourd’hui en solidarité avec Morsi.

C’est le premier verdict final prononcé contre Morsi, qui est accusé dans 4 autres procès de collaboration avec des organisations étrangères pour commettre des actes de terrorisme en Égypte, d’avoir transmis des documents secrets au Qatar, de s’être évadé de prison en 2011 et d’avoir insulté le pouvoir judiciaire durant l’un de ses procès. Les activistes de la toile, d’une manière générale, expliquent que tout en étant loin de soutenir les Frères musulmans, ils déplorent le fait que Morsi soit condamné à 20 ans tandis que Moubarak n’a écopé que de trois ans.

– Lundi, 22 personnes ont été condamnées à mort pour avoir saccagé un bureau de police et tué un officier le 3 juillet 2013 (jour de la destitution de Morsi par les forces armées).

Pour finir, une suggestion de lecture : cet article sur Slate.fr qui décrit l’expérience minoritaire, les questionnements et les troubles de nombreux jeunes révolutionnaires égyptiens.