Auteur : mathildedupradel

Fermeture

Pour des raisons de temps, mais également parce que j’ai quitté l’Égypte il y a quelques mois, Actu Egypte n’est plus alimenté depuis juillet dernier. J’annonce par ce dernier post la fin officielle du blog, même s’il restera encore en ligne, pour archive.

Je tiens à remercier les nombreux lecteurs du blog qui m’ont fait part de leur enthousiasme et de leurs commentaires quant à ce projet. L’avant-dernier post contient un certain nombre de références qui permettront à ceux qui le souhaitent de continuer à suivre l’actualité égyptienne.

Si jamais l’un(e) d’entre vous avait la volonté, le temps et la ténacité nécessaires pour reprendre ce blog, je serais bien entendu ravie de passer le passer le flambeau.

Belle année 2016.

Mathilde

Actu Égypte en vacances : où continuer à suivre l’actualité égyptienne ?

Actu Égypte étant en vacances pour quelques temps, nous vous proposons ainsi la série de liens ci-dessous si vous souhaiter continuer à suivre l’actualité égyptienne cet été :

1. Liens en anglais :

Beaucoup de journaux anglophones en ligne permettent de se tenir informé de l’actualité en Égypte. Actu Égypte vous recommande les suivants :

Mada Masr : journal indépendant et progressiste, MadaMasr propose des articles réguliers et des analyses intéressantes sur les événements égyptiens, aussi bien en matière de politique que d’économie et de culture.

Egypt Independent : version anglaise du journal Al-Masry Al-Youm. Vous y trouverez l’essentiel de l’actualité dans des articles plutôt factuels mais assez complets.

Daily News Egypt : journal en ligne indépendant qui couvre également l’essentiel de l’actualité.

Enfin, le magazine en ligne Jadaliyya vient de publier un dossier très riche sur l’Égypte deux ans après le coup d’État.

2. Liens en français :

Les journaux en ligne en français sont nettement moins nombreux, rarement spécialisés sur l’Égypte uniquement et souvent de moins bonne qualité. Actu Égypte recommande cependant les sites suivants :

Ahram Hebdo : journal égyptien en français, qui propose une couverture des événements principaux de l’actualité égyptienne.

Nouvelles d’Orient : ce blog, tenu par Alain Gresh propose des articles de qualité sur des problématiques diverses liées au Moyen-Orient, parmi lesquels quelques articles très intéressants sur l’Égypte.

Revue de presse du 15 juin

Ces derniers jours dans la presse égyptienne :

– Mercredi dernier, une attaque terroriste s’est produite au temple de Karnak, à Louxor : un des attaquants a été tué et un autre capturé, et quatre personnes ont été blessées, dont deux policiers. Un peu plus tôt ce mois-ci, deux policiers avaient été tué lors d’une attaque à proximité des pyramides de Giza. Les autorités égyptiennes et les observateurs s’inquiètent d’un changement de tactique chez les terroristes qui sévissent sur le territoire, changement qui viserait principalement à attaquer les lieux touristiques pour décourager les touristes de se rendre en Égypte et nuire à la politique d’attractivité du gouvernement égyptien, qui cherche à atteindre un nombre de visiteurs aussi important qu’avant la révolution (il est estimé que le nombre de touristes a baissé d’au moins un tiers depuis 2011). Jeudi, le premier ministre Ibrahim Mehleb s’est rendu à Louxor pour visiter le temple de Karnak et d’autres sites touristiques proches afin de rassurer les touristes et d’appeler à la solidarité internationale pour lutter contre le terrorisme. (suite…)

Revue de presse du 27 mail

Ces derniers jours dans l’actualité égyptienne :

– Un policier a été condamné à la prison à vie pour avoir agressé sexuellement une jeune femme handicapée en août dernier alors qu’elle était détenue dans une station de police du quartier d’Imbaba au Caire, pour des raisons qui restent peu claires jusqu’à aujourd’hui. Précédemment en juin, deux policiers ont été déférés au tribunal afin d’être jugé pour le kidnapping et l’agression d’une femme dans leur voiture de patrouille au Caire. En avril, un tribunal a condamné un colonel de police à 3 ans de prison et 13 policiers à un an de prison pour la torture et la mort de deux prisonniers en 2006. Ces condamnations de policiers, bien qu’encore rares, pourraient témoigner d’une volonté du gouvernement de lutter contre l’impunité et de redorer le blason des forces de sécurité en procédant à une forme de nettoyage. La FIDH vient de publier un rapport accablant sur les violences sexuelles perpétrées par les forces de sécurité sous la présidence de Sissi, téléchargeable ici. (suite…)

Revue de presse du 17 mai

Ces derniers jours dans la presse égyptienne :

– L’ancien Président Mohammed Morsi a été condamné à mort hier par un tribunal du Caire. La sentence n’est pas encore définitive puisque le Mufti d’Égypte doit encore donner son avis sur la condamnation et que Morsi peut faire appel. Il a été condamné en compagnie de 128 autres personnes, tous étant poursuivis pour des évasions massives de prisonniers suivies de violences. (suite…)

Revue de presse du 12 mai

Ces derniers jours dans la presse égyptienne :

– Le Ministre de la Justice a démissionné aujourd’hui à la suite d’un propos tenu lors d’une intervention télévisée. Après avoir été interrogé sur les critères de recrutement du Ministère, celui-ci a répondu que « le fils d’un éboueur ne peut pas devenir juge », notamment parce qu’un juge doit avoir grandi dans un environnement respectable financièrement et moralement pour pouvoir assumer les responsabilités de sa fonction. Le Premier Ministre a indiqué avoir accepté cette démission par respect pour l’opinion publique. Immédiatement après ces déclarations, des campagnes avaient été lancées sur les réseaux sociaux : plusieurs groupes Facebook et plusieurs événements créés, de nombreux statuts personnels écrits, et le hashtag sur Twitter demandant le remplacement du Ministre était devenu l’un des plus utilisés en Égypte ces derniers jours. Les internautes condamnaient le racisme social et la discrimination prônée par le Ministre, une violation des principes de la Constitution et l’absence de justice réelle au sein des institutions judiciaires. Le manque de méritocratie au sein des institutions égyptiennes est un problème de longue date, évoqué par exemple par Alaa el-Aswany dans L’immeuble Yacoubian au travers du personnage de Taha, fils de concierge brillant mais refusé par l’École de police du fait du métier de son père. Dans une interview donnée à Al-Masry Al-Youm, le ministre démissionnaire maintient ses propos et justifie leur pertinence par l’état de fait qui caractérise la justice égyptienne actuellement : tous les juges sont issus au moins de la classe moyenne. L’affaire fait les gros titres de tous les journaux, qui consacrent aussi plusieurs articles aux réactions de personnalités diverses au propos et à la démission du Ministre.

– Une enquête du Ministère de la Santé qui vient d’être publiée montre que 92% des femmes mariés interrogées (entre 15 et 45 ans) ont subi des mutilations génitales (excision). L’enquête précise que l’excision a lieu la plupart du temps entre 9 et 12 ans, et qu’une minorité d’opérations est pratiquée par des médecins, la plupart étant le fait de femmes ou d’hommes sans compétences médicales. Cette pratique est largement répandue en Égypte pour des raisons qui peuvent être culturelles ou religieuses (convictions que cela est plus hygiénique, que cela refrénera les appétits sexuels de la femme et qu’elle sera ainsi plus « respectable »). Tout cela est évidemment infondé et l’excision peut au contraire avoir des effets très négatifs à la fois sur la santé et sur la sexualité des femmes. Cependant, l’enquête indique aussi que plus de 50% des femmes interrogées sont pour l’excision.

Revue de presse du 10 mai

Ces derniers jours dans l’actualité égyptienne :

– Samedi, la cour d’appel du Caire a confirmé la condamnation de l’ancien Président Hosni Moubarak à 3 ans de prison pour corruption. Moubarak ayant déjà passé 3 ans en prison, il pourrait être libéré dans les jours qui viennent. Les peines prononcées à l’encontre de ses deux fils, Gamal et Alaa, ont été réduites de 3 à 4 ans. Jusqu’ici en liberté conditionnelle, ils ont été conduits à la prison de Tora. Moubarak est poru sa part retourné à l’hôpital de Maadi au Caire, en attendant l’annonce de sa libération par le parquet. La cour a imposé une amende de 125 million de livres et exigé que 25 millions de livres soit rendus à l’État en compensation des détournements de fonds pratiqués par la famille Moubarak. (suite…)

Revue de pressse du 28 avril

Ces derniers jours dans la presse égyptienne :

– D’après des sources militaires et des services de renseignement, l’Égypte préparerait une offensive contre l’État islamique en Libye et amasserait d’importantes forces aériennes ainsi que des troupes au sol dans le désert à proximité de la frontière libyenne, en vue d’une campagne militaire visant à reprendre la Cyrénaïque, occupé par l’EI. Des forces navales serait également en train d’être rassemblées dans les ports méditerranéens de l’Égypte, indiquant la possibilité d’un lancement de l’offensive par le débarquement de soldats égyptiens sur la côte libyenne, en particulier près de Derna, capitale de la province de l’EI. A noter que le présentateur vedette Tewfik Okasha, spécialiste des grandes prédictions sur l’avenir proche de l’Égypte (prédictions au demeurant souvent réalisées, et dont la justesse a sans doute à voir avec les relations très serrées qu’entretient Okasha avec l’appareil d’État et les services de renseignement), a annoncé le 26 avril que l’Égypte s’apprêtait à entrer en guerre et qu’il s’attendait à ce que Sissi prenne la décision de rappeler les réservistes.
(suite…)

Revue de presse du 21 avril

Courte revue de presse aujourd’hui, notamment pour signaler les éléments suivants :

– Le Président déchu Mohammed Morsi a été condamné à une peine de 20 ans de prison incompressible pour incitation au meurtre de manifestants ce matin dans le cadre du procès de l’Ittihadeyya (voir cet article du Monde). Plusieurs articles dans les journaux égyptiens de ce matin (dont celui-ci en anglais sur Al-Ahram) évoquaient les propos de la défense de l’avocat selon lequel l’ancien président risquait la prison à vie ou même la peine de mort. Les charges de meurtre avec préméditation qui pesaient contre lui n’ont cependant pas été retenues d’où la condamnation à 20 ans pour incitation à la violence et au meurtre. 12 autres personnes ont aussi été condamnées à la même peine. Le journal El-Watan met en avant le fait que les martyrs des événements de l’Ittihadeyya (décembre 2012) et leur famille ont enfin obtenu la punition juste ( قصاص ) de Morsi et la réparation du mal qui leur a été fait. Les Frères musulmans ont appelé à manifester à partir d’aujourd’hui en solidarité avec Morsi.

C’est le premier verdict final prononcé contre Morsi, qui est accusé dans 4 autres procès de collaboration avec des organisations étrangères pour commettre des actes de terrorisme en Égypte, d’avoir transmis des documents secrets au Qatar, de s’être évadé de prison en 2011 et d’avoir insulté le pouvoir judiciaire durant l’un de ses procès. Les activistes de la toile, d’une manière générale, expliquent que tout en étant loin de soutenir les Frères musulmans, ils déplorent le fait que Morsi soit condamné à 20 ans tandis que Moubarak n’a écopé que de trois ans.

– Lundi, 22 personnes ont été condamnées à mort pour avoir saccagé un bureau de police et tué un officier le 3 juillet 2013 (jour de la destitution de Morsi par les forces armées).

Pour finir, une suggestion de lecture : cet article sur Slate.fr qui décrit l’expérience minoritaire, les questionnements et les troubles de nombreux jeunes révolutionnaires égyptiens.

Revue de presse du 16 avril

Dans la presse égyptienne ces derniers jours :

– Un tribunal vient de confirmer l’expulsion d’un ressortissant libyen accusé d’être homosexuel, décision qui pourrait bien constituer un précédent. L’homme avait été arrêté en 2008 et expulsé, mais avait fait appel du verdict. L’appel vient d’être rejeté. Plusieurs experts droits de l’homme (Dalia Abd el-Hamid et Scott Long dans cet article, en anglais, de Mada Masr par exemple) s’inquiètent de différents éléments liés à cette décision : celle-ci n’a pas de fondement légal explicite ; elle renforce une xénophobie assez répandue au sein de la société, et encourage aussi une tendance à la délation et à la surveillance des pratiques privées ; elle pourrait servir de base pour expulser d’autres étrangers résidant en Égypte et considérés comme « gênants » par les autorités (l’accusation d’homosexualité a été utilisée pour tenter de discréditer certains militants égyptiens auprès de l’opinion publique, cette orientation restant relativement mal acceptée socialement). Pour rappel, la répression à l’encontre des homosexuels n’est pas nouvelle, voir cet article sur Orient XXI. (suite…)