Mois: mars 2015

Revue de presse du 26 mars

Ces derniers jours dans la presse égyptienne :

– L’ancien ministre de l’Intérieur sous Moubarak, Habib el-Adli, a finalement été relâché hier après 4 ans passés en prison. Entre 2014 et 2015, il a été successivement acquittée de toutes les charges pesant contre lui (corruption, détournement de fonds, meurtre de manifestants). La seule peine qu’il a purgée est une peine de 3 ans, confirmée en février 2014, pour avoir exploité de jeunes conscrits en les faisant faire des travaux dans sa propre maison. Étant donné qu’il a déjà passé ces trois années en prison, il a pu être libéré. (suite…)

Publicités

Revue de presse du 24 mars

Ces derniers jours dans la presse égyptienne :

– Nouvelles déclarations des autorités sur la mort de l’activiste Shayma el-Sabbagh, tuée par la police lors d’une manifestation pacifique le 24 janvier 2015 : le porte-parole de la médecine légale du Caire Hicham Abdelhamid a déclaré hier que Shayma est décédée car elle était trop maigre, « elle n’avait pas assez de gras pour éviter que la chevrotine pénètre » trop profondément dans son corps. Le genre de tir qui a tué Shayma est censé être mortel à moins de 8 mètres. Le policier qui a tiré se trouvait à 8,15 mètres de l’activiste… Ce policier a été inculpé il y a quelques jours (premier cas d’inculpation d’un policier depuis la chute des Frères musulmans), mais les proches de Shayma craignent qu’il ne finisse ainsi disculpé. Update 11h50 : le porte-parole vient d’être suspendu de ses fonctions par le Ministère de la Justice à la suite de ses déclarations (source ici).
(suite…)

Revue de presse du 22 mars

Ces derniers jours dans la presse égyptienne :

– L’ancien ministre de l’intérieur sous Moubarak, Habib el-Adli, a été acquitté des charges de corruption qui pesaient contre lui. Selon son avocat, il devrait être libéré de prison dans les jours qui viennent. Il avait déjà été acquitté de charges de corruption en février dernier, et acquitté en 2014 également des charges de meurtres de manifestants durant la révolution. Sur la toile révolutionnaire, les commentaires acerbes et écœurés sont nombreux (un exemple ci-dessous).

(suite…)

Revue de presse du 16 mars

Dans la presse égyptienne ces derniers jours :

– Le sommet économique :

60 pays ont participé au grand sommet économique de Sharm el-Sheikh les 13, 14 et 15 mars. Aucun incident de sécurité ne s’est produit et de nombreuses compagnies étrangères ont signé des accords d’investissement dans le pays. Les autorisés avaient ciblé environ 25 milliards de dollars d’investissement, mais des contrats et des protocoles d’entente ont en réalité été signé pour plus de 100 milliards (entre autres, Siemens investira 10,5 milliards de dollars pour augmenter la capacité de production énergétique de l’Égypte, General Electrics a promis 200 millions, etc.). Les pays du Golfe ont promis 12 milliards de dollars en investissements et en dépôts à la banque centrale égyptienne. (suite…)

Revue de presse du 9 mars.

Dans la presse égyptienne ces derniers jours :

– Le Président Sissi a procédé jeudi à un remaniement ministériel et a en particulier démis de ses fonctions le ministre de l’intérieur Mohammed Ibrahim. Il a été remplacé par Magdy Abdel-Ghafar, un général issu des services de police, et nommé à la place au poste de conseiller du premier ministre pour les affaires de sécurité (un poste traditionnellement attribué aux responsables de haut niveau déchus de leurs fonctions). Les journaux n’ont au départ pas donné de raison particulière à ce changement, mais le ministre de l’intérieur faisait face à des critiques grandissantes liées d’une part à son incapacité à empêcher la multiplication d’attentats sur le territoire et d’autre part à la répression menée par les forces de police, en particulier contre la jeunesse révolutionnaire. Ces critiques avaient été très vives en janvier dernier lors de l’assassinat par les forces de police de la militante Shayma el-Sabbagh. La presse s’est de ce fait interrogée sur le timing de cette décision, sans y apporter de réponse précise. Le remaniement a touché aussi les ministres de l’agriculture, de la culture, du tourisme, de l’éducation, du logement et des télécommunications, et un Ministère de la formation professionnelle a été créé. (suite…)

Revue de presse du 2 mars

Dans la presse égyptienne ces derniers jours :

– La Cour Suprême a déclaré hier la nouvelle loi électorale non-conforme à la constitution, le problème venant de l’article 3 qui définit les circonscriptions électorales, qui violerait le principe d’une représentation juste et équitable de tous les électeurs (article 102 de la Constitution). Les élections parlementaires sont la dernière étape de la feuille de route de transition des forces armées, présentée le 3 juillet lors de l’éviction de Mohamed Morsi. Elles devaient commencer le 21 mars, mais le porte-parole de la commission électorale a indiqué que le processus est pour le moment suspendu. On ne sait pas à quel moment les élections pourraient finalement avoir lieu. Une analyse en anglais est disponible ici. Le Premier Ministre Mehleb a décidé aujourd’hui la formation d’une commission dédiée à la préparation d’un nouveau projet de loi définissant les circonscriptions électorales. L’Égypte est sans Parlement depuis juin 2012. Le gouvernement fait face aux critiques des partis politiques qui considèrent que les autorités ont refusé de prendre en compte les doutes exprimés quant à la constitutionnalité de la loi avant de l’adopter, obligeant ainsi à repousser de nouveau les élections. Un article d’opinion de Al-Masry Al-Youm rappelle que la politique et l’administration ne sont pas une affaire de chansons patriotique et de bonnes intentions mais une question de compétences et de savoir. Le même avis prévaut sur la toile, dénonçant soit l’incompétence des autorités, soit une manipulation du gouvernement pour repousser encore les élections. (suite…)