Revue de presse 28 décembre

Ces derniers jours dans la presse égyptienne :

– un procès est intenté à l’écrivaine Fatma Naoot pour « insulte à l’islam » après que celle-ci ait écrit en octobre 2014 « Joyeux massacre » sur sa page Facebook le jour de l’Aid, condamnant le massacre d’animaux à cause d’un « cauchemar » qu’aurait fait le Prophète. Le procès devrait avoir lieu le 28 janvier. La constitution interdit toute insulte faite aux trois religions monothéistes.

– un tribunal a réduit de trois à un an la peine de prison infligée aux huit hommes condamnés pour incitation à la débauche car ils avaient publié sur Youtube la vidéo d’un simulacre de mariage homosexuel.

– le procès de Mohamed Morsi et 14 autres membres importants des Frères musulmans reprend aujourd’hui. La séance devrait être consacrée aux arguments de la défense de l’un des accusés, Ahmed Abdel Atty.

– on attend aujourd’hui le verdict du procès dit de l’Ittihadya. Sont jugés 24 personnes qui ont participé à des manifestations non-autorisées devant le palais présidentiel l’année dernière, dont les activistes/défenseurs des droits de l’homme Yara Sallam et Sanaa Seif. Update (14h30) : le verdict est tombé, le tribunal a réduit la peine de prison initiale de trois ans à deux ans.

– Le procès en appel des journalistes d’al-Jazeera emprisonnés devrait avoir lieu le 1er janvier 2015. Le procès de Alaa Abdel Fattah et 25 autres activistes pour participation à des manifestations non-autorisées devant le conseil de la Choura il y a un an doit reprendre le 10 janvier.

– le Ministère de la culture a interdit la projection en salle du film Exodus:Gods and King sur la fuite des juifs hors d’Egypte, du fait « d’imprécisions historiques ». Le ministre a indiqué que le film était « sioniste ».

– la plupart des medias se félicitent du succès de la récente visite de Sissi en Chine et de la signature d’un partenariat stratégique. Le partenariat comprend notamment une forte augmentation des investissements chinois en Egypte, en particulier en matière d’infrastructures et d’énergie, ainsi que la formation d’un comité spécialisé sur les affaires de défense, autrement dit une augmentation de la coopération entre les deux pays en matière de défense et de sécurité. Hassanin Heikal, intellectuel de renom en Egypte, voit le renforcement de la relation sino-égyptienne comme un pas vers l’inclusion de l’Egypte dans le groupe des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud, ie les puissances dites « émergentes »). Ce rapprochement avec la Chine, à l’heure où les Etats-Unis semblent mettre un terme à une petite guerre froide avec le régime égyptien (reprise des livraisons d’hélicoptères, envoi d’un ambassadeur au Caire après un an de vacance du poste) semble être aussi un signal de la part du Président Sissi, indiquant qu’il compte bien continuer à faire ce qu’il veut et garantir une relative indépendance de son pays vis-à-vis des Etats-Unis par le biais de ce partenariat, mais aussi du renforcement de sa coopération avec la Russie. A noter que l’opinion publique, qui exprime régulièrement un fort anti-américanisme, se réjouit également de ce rapprochement avec la Chine.

– un article du Guardian (en anglais donc) qui récapitule les lois et décrets « autoritaires » publiés en Egypte depuis le renversement de Morsi ici : http://www.theguardian.com/world/2014/dec/26/sp-egypt-pillars-of-freedom-crashing-down/print.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s