Revue de presse du 17 novembre

Dans la presse égyptienne aujourd’hui :

– les forces de sécurité (soldats et véhicules blindés) sont intervenues sur le campus de la branche féminine de l’Université d’Al-Azhar (université non-mixte) pour disperser des manifestations antigouvernementales. Plusieurs dizaines d’étudiantes proches des Frères musulmans manifestaient pour demander la fin du régime.

– cinq étudiants d’Al-Azhar ont aussi été transférés devant un tribunal militaire hier, accusés d’avoir provoqué une émeute et d’avoir incendié un bâtiment un janvier à la faculté d’ingénierie. Il sont aussi accusés d’appartenir à un groupe terroriste. La juridiction des tribunaux militaires a été étendus aux civils menaçant les installations publiques le mois dernier.

– La cour pénale du Caire a décidé hier de reporter le procès de l’affaire dite de « la chambre des opérations de Raba' » au 1er décembre. Mohammed Badie, ancien guide suprême des Frères musulmans, et 50 autres sont accusés d’avoir dirigé une chambre d’opération visant à semer le chaos lors du sit-in de Raba’ el-Adaweya après l’éviction de Morsi. L’un des accusés autorisés à prendre la parole pour exposer sa version des faits en début de séance en a profité pour indiquer qu’hier était l’anniversaire de Mohamed Sultan (prisonnier en grève de la faim depuis 300 jours et actuellement entre la vie et la mort à l’hôpital), ce à quoi le juge a ironiquement répondu « Mille félicitations ». Un autre accusé a pris la parole pour dénoncer les nombreux vices de procédures relatifs au procès, indiquant par exemple son impossibilité à rencontrer et contacter son avocat, et dénonçant également les conditions de visite des familles en prison (une visite tous les quinze jours seulement, conversations enregistrées). L’avocat de la défense Mohamed el-Damaty a à son tour protesté, dénonçant la présence de forces de l’ordre et de journalistes seulement (personne d’autre n’est autorisé à assister à l’audience) lors d’un procès supposé être public. Alors qu’il s’exprimait, son micro a été coupé.

– Une source proche des forces de sécurité a indiqué au journal El-Watan que les forces islamistes, qui ont pour la plupart appelé à des manifestations de masse le 28 novembre, préparent pour cette date plusieurs opérations terroristes de grand envergure. Selon les enquêtes forces de sécurité, les islamistes reçoivent des fonds étrangers en vue de préparer la journée du 28 novembre, en particulier des fonds du mouvement internationale des Frères musulmans. Leur objectif serait d’essayer de convaincre le monde qu’il existe une forte colère populaire en Egypte. Une source proche des Frères a indiqué que les étudiants proches des Frères organisaient de nombreuses réunions en préparation du 28, et se coordonnaient notamment avec des mouvements étudiants révolutionnaires pour organiser les manifestations au sein de l’Université Al-Azhar et de l’Université du Caire et empêcher les forces de sécurité de pénétrer l’enceinte des universités.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s