Revue de presse du 2 novembre

Dans la presse égyptienne aujourd’hui :

– le Ministère du Tourisme indique que le tourisme a augmenté de 200% en septembre 2014 par rapport au mois de septembre 2013.

– un tribunal égyptien a condamné aujourd’hui 8 hommes à 3 ans de prison ferme et 3 ans avec sursis pour « incitation à la débauche et offense à la morale publique ». Ils avaient publié il y a quelques sur Youtube la vidéo d’un faux mariage gay sur un bateau sur le Nil. La vidéo montre deux hommes échangeant des alliance puis s’embrassant au milieu des applaudissements de leurs amis. Un expert médico-légal a déclaré lors du procès qu’après avoir soumis les accusés à des examens de leurs parties anales, il avait conclu qu’ils n’avaient pas pratiqué d’actes homosexuels (sic) et que le procès n’était donc pas fondé. Ce verdict s’inscrit dans la logique de répression qui s’exerce à l’encontre de la communauté homosexuelle d’Egypte depuis plusieurs mois.

– les étudiants Frères musulmans manifestent actuellement au sein de l’Université de Ain Shams, scandant des slogans anti-gouvernement. A l’Université du Caire en revanche, le calme règne. Les mesures de sécurité ont été renforcées et de nombreux personnels de sécurité déployés en vue d’empêcher toute manifestation.

– selon le journal Al-Shorouk, le Président Sisi étudierait sérieusement la possibilité du recours à la grâce présidentielle pour les activistes ayant été condamnés pour avoir manifesté au palais présidentiel en juin dernier, ainsi que pour les journalistes emprisonnés d’Al-Jazeera.

– environ 200 journalistes ont rejeté aujourd’hui une déclaration de plusieurs éditeurs diffusée semaine dernière sur les réseaux sociaux. Les éditeurs s’engageaient à soutenir les autorités et à bannir toute critique de la police, de l’armée et du système judiciaire, et ce au nom de la nécessité de rester unis pour faire face au terrorisme. Les 200 journalistes ont annoncé aujourd’hui que si la lutte contre le terrorisme constituait à la fois un devoir et un honneur, elle ne devait en rien impliquer l’abandon volontaire de toute liberté dans la presse. Ce désaccord entre journalistes et éditeurs est le dernier épisode en date de la lutte entre les autorités et leurs médias loyalistes donnant la priorité à la sécurité sur tout le reste, et le camp indépendant et pro-démocratie qui privilégie la liberté.

– le gouvernement égyptien ainsi que les Frères musulmans présenteront jeudi leur évaluation de la situation des droits de l’homme en Egypte depuis 4 ans lors de la Revue périodique universelle du conseil des droits de l’Homme à Genève. Le ministère des affaires étrangères a indiqué aujourd’hui que le gouvernement a remis son rapport pour la revue et qu’il contient les « preuves de l’engagement des autorités à respecter pleinement les conventions internationales », ainsi que des « preuves des actes de violence et de terrorisme menés par les Frères musulmans ». Les Frères ont eux-aussi soumis un rapport décrivant les « crimes commis par le régime militaire depuis le coup d’Etat » et espère que les autorités seront « officiellement reconnues comme responsables de ces crimes »à l’issue de la Revue, et que des comptes leurs seront demandés. La semaine dernière 19 associations pour les droits de l’homme avaient annoncé avoir remis leur rapport au Conseil des droits de l’homme dès le mois de mars dernier, évoquant une « détérioriation dramatique de la situation des droits de l’homme en Egypte depuis 4 ans ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s